Adaptel Agence Intérim

Comment réagir après une réponse négative à un entretien ?

Comment réagir après une réponse négative à un entretien ?

 

Vous êtes actuellement à la recherche d’un emploi et venez d’être informé que votre dernier entretien n’a pas été concluant, la déception doit être de mise d’autant que vous vous étiez peut-être déjà persuadé que le job était pour vous. Mais dites-vous bien que cet « échec » doit vous servir. Adaptel vous donne 4 réactions à adopter après une réponse négative à un entretien.

 

Surmonter sa déception

Lorsque vous recevez, en tant que candidat à un emploi, une réponse négative à un entretien, il s’agit souvent d’un coup dur tant vous espériez réintégrer rapidement le marché du travail. Mais ce refus n’est pas une fin en soi…

Aussi, il est primordial de ne pas vous laisser abattre et de conserver votre confiance en vous. Ne cherchez donc pas ni à vous isoler ni à faire porter la responsabilité de votre « non-recrutement » à d’autres.

Dites-vous simplement qu’en surmontant votre déception, vous serez prêt à rebondir vite et donc à postuler à d’autres postes sans tarder.

 

Savoir s'auto-analyser

S’il arrive fréquemment qu’un entretien se solde par une réponse négative pour la simple et bonne raison que le candidat a idéalisé le job et ne s’est pas rendu compte des prérequis indispensables, une auto-analyse est essentielle pour déceler ce qui n’est pas allé.

Y avait-il un vrai décalage entre votre profil et le poste à pourvoir ? Avez-vous su rassurer le recruteur sur les réserves qu’il a évoquées ? Êtes-vous parvenu à démontrer votre motivation ? Voici quelques-unes des questions qui doivent vous permettre d’analyser a posteriori votre entretien avec réponse négative.

 

Reprendre contact avec le recruteur

Ce n’est pas parce qu’un recruteur vous a dit « non » que vous devez définitivement l’oublier, bien au contraire… N’hésitez pas à essayer d’obtenir un feed-back à la suite d’une réponse négative à un entretien.

Pour ce faire, contactez de préférence le recruteur par téléphone et cherchez à savoir ce qui a été déterminant dans son choix. Vous saurez ainsi ce que vous devez corriger en vue de futurs entretiens. Profitez aussi de cette prise de contact pour rappeler votre motivation à travailler pour son entreprise. Cela peut parfois porter ses fruits pour des recrutements à venir.

Vous pouvez aussi solliciter le recruteur par mail. Dans ce cas, adressez-lui un message positif en prenant soin de le remercier de vous avoir reçu. Profitez-en pour rappeler votre disponibilité mais surtout votre motivation.

Lorsque l’on sait que près de 15 % des recrutements se soldent par un échec pendant la période d’essai, mieux vaut toujours bien se positionner dans le cas où le candidat retenu ne ferait pas l’affaire.

 

En tirer les enseignements pour s'améliorer

Parce que broyer du noir est l’assurance de passer à côté d’opportunités d’emploi, il est essentiel de vous remettre directement en selle dès lors que le travail d’auto-analyse aura été réalisé.

Aussi, continuez à postuler à des emplois correspondant à vos recherches et veillez, si vous décrochez un entretien, à bien le préparer. L’expérience acquise doit effectivement vous permettre de vous améliorer constamment et de mieux comprendre où sont les attentes des recruteurs. Mieux vous les aurez cernées et plus vous aurez de chances de faire la différence par rapport aux autres candidats.

Après un entretien avec réponse négative, aucune démobilisation n’est permise. Au contraire, vous devez vous appuyer sur votre vécu et persévérer. Si vous désirez travailler dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, sachez qu’Adaptel saura apprécier votre motivation à sa juste valeur.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

userchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram