Actualités AdaptelFiches pratiquesFiches pratiques candidats

Les métiers de l’intérim les plus demandés dans l’hôtellerie et la restauration

Les métiers les plus demandés de l'Hôtellerie Restauratio

Les métiers de l’intérim les plus demandés dans l’hôtellerie et la restauration

Plus d’un million de personnes exerçaient à la fin de l’année 2017 dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Quels sont les métiers de l’intérim les plus demandés ? Quels sont les profils des personnes recrutées ? Nous apportons des éléments de réponse dans les lignes qui suivent.

La bonne santé de l’hôtellerie restauration

Une majorité d’emplois saisonniers

Actuellement, les postes à pourvoir dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration sont en augmentation. C’est en tout cas ce que révèle le baromètre 2018 des emplois les plus demandés en France. Les serveurs de café et de restaurants figurent parmi les métiers de l’intérim les plus recherchés cette année. Se hissent au 5ème rang du classement les emplois de cuisiniers. Les professionnels du secteur tertiaire offrent aussi d’autres opportunités dont des postes d’aides, d’apprentis et d’employés polyvalents de cuisine. A noter que six projets de recrutement sur dix sont saisonniers, d’après l’enquête Besoins en Main d’Oeuvre datant de 2017.

Des postes non pourvus

Cela étant, il suffit de se pencher sur les tendances régionales pour constater un certaine inadéquation entre l’offre et la demande dans le secteur de l’hôtellerie restauration. Au mois d’octobre 2018, dans les régions Grande-Aquitaine et Occitanie, les employeurs recherchaient beaucoup de cuisiniers, mais les demandeurs d’emploi aspiraient davantage à l’exercice de serveur dans ces territoires. On observe une situation similaire en Corse qui peut notamment s’expliquer par la fin de la période estivale et une baisse mécanique de l’activité. En Auvergne Rhône-Alpes, en PACA et dans les Hauts-de-France, ce sont les profils d’hôtes d’hôtesses qui étaient le plus convoités par les professionnels.

Les métiers de l'intérim les plus demandés de l'Hôtellerie Restauration

Les profils des recrutés et l’avenir du secteur

Tous les niveaux de diplômes sont représentés

S’ajoutent aux contrastes géographiques des disparités en termes d’âge et de niveaux de diplôme. La moitié du personnel d’étage (valet/ femme de chambre, équipier…) n’a pas de diplôme et demeure plus âgée que les personnes chargées de la réception et celles officiant dans le hall des structures d’hébergement. Ces dernières sont généralement plus diplômées, 45% bénéficient d’un diplôme du secondaire et 42% d’un diplôme du supérieur. Si les salariés dans l’hôtellerie sont plus jeunes que dans l’ensemble des secteurs, les postes de directeurs d’hôtels, de restaurants et de cafés concernent davantage les personnes en milieu ou fin de carrière.

Un futur prospère ?

L’été dernier, le cabinet de recrutement et d’intérim Page Personnel a comptabilisé une augmentation du nombre d’offres d’emploi de 30% dans l’hôtellerie et la restauration. Simple effet de la conjoncture ? Assurément pas ! Le nombre d’emplois dans ces secteurs a progressé significativement (+25%) depuis 2005. L’organisation des Jeux Olympiques 2024 devrait assurément donner un coup de boost à l’économie. Pas moins de 30% des retombées devraient être captées par l’industrie touristique si l’on en croit les prédictions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageReload Image