Fiche métier réceptionniste en hôtellerie. 

réceptionniste

Toutes les informations à connaître sur l : salaire, études, formation, rôle, description du poste, qualités et compétences requises.

Secteur d’activité du réceptionniste : l’hôtellerie. 

Accueillir, renseigner et orienter les clients sont les fonctions essentielles du réceptionniste en hôtellerie. C’est le premier interlocuteur grâce à qui le client se fait sa première impression dès son arrivée dans un établissement. Premier contact du client, il est aussi la personne qu’il verra le plus fréquemment. Son poste consiste à s’occuper de recevoir les réservations, d’accueillir les clients et leur proposer tous les services de l’hôtel, de recueillir leurs éventuelles plaintes, de trouver des solutions à leurs problèmes, de veiller à ce qu’ils aient tout ce qui leur faut ainsi que d’éditer et d’encaisser les factures lors de leur départ. Il incarne l’image de l’établissement pour lequel il travaille.

Salaire du réceptionniste :

Le réceptionniste peut prétendre à un salaire compris entre 19 000 et 30 000 € bruts annuels avec un niveau de rémunération plus ou moins élevé suivant le niveau de prestige des hôtels dans lesquels il est en poste. L’ancienneté et l’expérience sont également des éléments importants qui peuvent jouer sur son niveau de salaire. En début de carrière, sa rémunération est souvent comprise entre le SMIC et 1 600 € bruts mensuels. Le salaire moyen pour un emploi de réceptionniste se situe dans les 21 000 € bruts annuels, soit 1 750 € bruts mensuels et environ 1 365 € nets.

Au-delà d’un certain nombre d’années d’expérience ou, s’il occupe un poste dans un hôtel de prestige, le réceptionniste peut prétendre à une rémunération allant de 27 000 à 30 000 € bruts annuels correspondant à un net mensuel se situant entre 1 750 et 1 950 €. Autre source de revenu possible, les pourboires que les clients peuvent lui laisser suivant leur satisfaction. Dans certains établissements, il lui est aussi possible d’avoir accès à une prime de participation ou d’intéressement ainsi qu’à un 13e mois de salaire. La maîtrise de plusieurs langues est un avantage certain, tout comme une formation spécifique dans le domaine de l’hôtellerie-restauration.

Travail du réceptionniste :

Les métiers de l’hôtellerie proposent certains avantages et inconvénients. Les points positifs sont que le secteur recrute, que ce soit pour les grands groupes, ou pour l’hôtellerie indépendante. C’est un poste qui permet au réceptionniste d’être en contact avec nombre de personnes, donc un emploi agréable pour celles et ceux qui ont un bon relationnel et qui prennent plaisir à satisfaire leurs clients. Les points pouvant être plus difficiles sont que ce métier demande une présence et des horaires irréguliers ou décalés, avec des possibilités d’effectuer son travail de nuit également, mais aussi les week-ends et jours fériés. Suivant le classement de l’établissement ou sa taille, les salaires peuvent être assez bas par rapport aux exigences et aux contraintes du poste. Enfin, c’est aussi un métier réclamant une posture debout pendant de longues heures.

Qualités et compétences demandées : 

Pour exercer dans cette profession, le réceptionniste doit être souriant, faire preuve d’aisance relationnelle, de courtoisie, d’une grande discrétion et s’adapter en fonction de ses interlocuteurs. Sa tenue vestimentaire doit être impeccable. Le poste exige notamment un sens avancé de l’organisation et une abnégation de chaque instant. Le réceptionniste se doit de parler à minima deux langues internationales (anglais et français), même si une troisième, voir une quatrième serait un atout non-négligeable pour intégrer les établissements les plus prestigieux.

Du fait de la diversité des tâches qu’il a à effectuer, il doit être suffisamment autonome et capable de prendre des décisions, avoir une bonne mémoire ainsi qu’une très bonne condition physique. De façon à mieux répondre aux attentes de ses clients, il est nécessaire qu’il soit réactif et qu’il ait le sens de l’anticipation. La maîtrise des outils informatiques, tels que certains logiciels hôteliers, est obligatoire à son activité du quotidien. 

Études et formation du réceptionniste :

Plusieurs solutions sont disponibles pour accéder au métier de réceptionniste et au niveau où l’on souhaite évoluer : pour commencer, il y a le CAP services hôteliers et le BEP métiers de la restauration et de l’hôtellerie. Ensuite, au niveau Bac et supérieur, il y a plusieurs choix également : le Bac technologique hôtellerie, la MC accueil-réception à Bac+1, le BTS hôtellerie-restauration option mercatique et gestion hôtelière ou encore le BTS responsable d’hébergement.

Évolutions possibles :

Pour un réceptionniste, il y a de nombreuses possibilités d’évolution. Avec des acquis, de l’expérience et des diplômes supérieurs, il peut y avoir une montée en compétences dans le même secteur, en obtenant un poste de chef de réception puis, ensuite, un poste de directeur d’hébergement ou encore l’option de se diriger vers les métiers de l’assistance de direction. 

Principaux employeurs :

Pour leur grande majeure partie, les réceptionnistes sont employés par l’hôtellerie, plus particulièrement par les grands groupes hôteliers, premiers demandeurs du profil, dans différentes structures pouvant être relativement variées comme les palaces et hôtels 5 étoiles, les campings de haut standing…

Diplômes :

Plusieurs diplômes hôteliers sont accessibles pour vous permettre de vous former à ce métier. Voici une liste de ces principaux diplômes dans le domaine de l’hôtellerie :

  • CAP services hôteliers.  
  • BEP métiers de la restauration et de l’hôtellerie.
  • Bac pro hôtellerie.
  • CAP SH (Services Hôteliers).
  • BTS hôtellerie-restauration.
  • BTS responsable d’hébergement.
  • BTS hôtellerie-restauration option mercatique et gestion hôtelière.

Missions du réceptionniste :

En premier lieu bien sûr, l’accueil physique et téléphonique des clients, mais aussi, il les informe sur tous les services et prestations dont ils pourraient avoir besoin. Il s’occupe également de la gestion des check-in et check-out, des prises de réservations, des encaissements et des facturations. De plus,il coordonne les activités du personnel d’entretien et/ou parfois du service restauration. Il garantit aussi la sécurité des biens et des personnes au sein de l’établissement.