Adaptel Agence Intérim

Ciel bleu sur l’activité hôtelière à Paris

Agence d’intérim spécialisée dans le secteur de l’hôtellerie restauration, Adaptel suit l’activité hôtelière de très près.

Faisons alors un point sur l’activité hôtelière à Paris, en cette fin d’année 2019. 

Un excellent taux d’occupation moyen

En 2018, les taux d’occupation des hôtels de la capitale ont gagné 3 points de pourcentage par rapport à l’année précédente pour culminer à 79,2%. C’est tout simplement l’une des meilleures années de la décennie pour le secteur, il remonter à 2010 pour observer un taux d’occupation encore plus important, il s’établissait à l’époque à 90,8%. 

Ce sont pas moins de 71,8 millions de nuitées hôtelières que nous pouvons comptabiliser en région parisienne selon le Comité Régional du Tourisme d’Ile-de-France. Et 37,8 millions dans la seule Ville Lumière, soit un bond de 6,5% par rapport à 2017.

Une activité soutenue...

Des chiffres d’autant plus remarquables compte tenu des mouvements sociaux qui ont marqué l’année 2018. 

D’une part, nous faisons référence à celui des gilets jaunes en partie responsable d’une baisse de la demande hôtelière d’un peu plus de 5% sur le mois de décembre. 

D’autre part, les grèves entreprises par les salariés de la SNCF et d’Air France ont sans doute aussi pesé sur la fréquentation de ces hébergements parisiens au deuxième trimestre. 

Contrairement à la province, l’hôtellerie n’est pas vraiment dépendante de la saisonnalité. La conjugaison du tourisme de loisirs et du tourisme d’affaires permet en effet aux professionnels de voir leurs établissements suffisamment sollicités tout au long de l’année. A noter également que plus de 6 clients sur 10 (61% précisément) sont d’origine étrangère dans Paris intra-muros.

...et des hôteliers qui en profitent !

La progression de la demande hôtelière dans la capitale n’est pas sans conséquence sur les prix. A certaines périodes où sont organisés de grands événements (salon de l’Agriculture, Foire de Paris…), les tarifs sont susceptibles de doubler, tripler voire quadrupler. 

Ce n’est pas sans rappeler les pratiques sujettes à polémiques embrassées par ces hôteliers dans des destinations qui accueillent de grandes manifestations sportives, à l’image de la finale de la Ligue des Champions organisée à Kiev en mai 2018. Dans la capitale ukrainienne, un établissement qui avait l’habitude de proposer une chambre à 26 euros l’a commercialisée à...plus de 3 500 euros le soir de cette rencontre !

L’hôtellerie dans le reste de la France

Il n’y a pas qu’à Paris que les hôteliers ont le sourire, les professionnels des autres régions françaises peuvent aussi avoir le sourire. Selon des chiffres encore plus récents dévoilés par l’INSEE, la fréquentation des hébergements collectifs a progressé de l’ordre de 3,5% au deuxième trimestre 2019. 

Cette tendance s’explique autant par un accroissement de la clientèle étrangère (+3,8%) que par celle de la clientèle hexagonale (+3,2%). Par ailleurs, ce sont davantage les établissements prestigieux qui profitent de l’embellie générale avec une hausse de 6% au deuxième trimestre cette année.

Laisser un commentaire

userchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram