Chef de partie en restauration : fiche métier

Chef de partie en restauration

Adaptel vous donne toutes les informations à connaître sur le chef de partie : salaire, études, formation, rôle, description du poste, qualités et compétences requises.

Secteur d’activité du chef de partie : la restauration.

Exerçant en cuisine, le chef de partie est en charge d’un secteur spécifique et peut donc occuper le poste de chef rôtisseur, poissonnier, saucier, entremétier, garde-manger, pâtissier ou boulanger. 

Il a la charge de réaliser les plats correspondant à sa partie, de dresser les assiettes et de les mettre à disposition du personnel de service en salle. De plus, il gère les approvisionnements et les stocks de son secteur et veille à la bonne qualité des produits qu’il cuisine. Il peut avoir sous sa responsabilité d’un à plusieurs commis et/ou apprentis dont il organise, dirige et contrôle le travail. Le chef de partie assure auprès du personnel qu’il encadre une action de formation et de transmission des techniques, des savoirs et savoir-faire. Il veille au respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire (méthode HACCP). 

Salaire du chef de partie :

Le salaire moyen est d’environ 2 000 € bruts par mois, soit 24 000 € bruts annuels, pour un salaire net mensuel compris entre 1 500 et 1600 € avant impôt sur le revenu. Pour son premier contrat de chef de partie, il peut prétendre à un salaire compris entre 1 700 et 1 900 € bruts mensuels correspondant à un net se situant entre 1 300 et 1 500 €.

Sa rémunération ne dépend pas seulement du nombre d’années d’expérience, elle tient compte aussi de l’importance de la partie dont il aura la responsabilité. Un chef de partie senior, ou en poste dans un restaurant prestigieux, peut gagner plus de 2 400 € bruts par mois, pour un net mensuel de plus de 1 850 €. Dans certains établissements, il peut être gratifié suivant les résultats et toucher des primes sur objectif ou encore recevoir un 13e et 14e mois.

Qualités et compétences demandées : 

En premier lieu, le chef de partie doit maîtriser les compétences techniques et méthodologiques nécessaires à la bonne tenue de son poste. Il doit également posséder des qualités relationnelles alliant pédagogie, autorité et maîtrise de soi dans l’objectif d’encadrer et de former les commis et apprentis sous sa responsabilité, mais aussi dans le but de collaborer en bonne intelligence avec les autres membres du personnel comme le service en salle. De même, créativité, rigueur et précision sont des qualités très appréciées dans l’exercice de ce métier qui nécessite une bonne condition physique ainsi que la capacité à résister au stress.

Études et formation du chef de partie :

Le métier de chef de partie exige d’avoir acquis une certaine expérience au préalable. Le CAP cuisine est la formation initiale permettant l’accès à cette profession, ou mieux encore un BEP métiers de la restauration et de l’hôtellerie à dominante art culinaire, un Bac Pro restauration ou un BTS Hôtellerie-Restauration.

Évolutions possibles du chef de partie :

La première évolution de carrière est d’occuper un poste dans un restaurant plus important ou d’un standing plus haut de gamme. Il est possible également de devenir second ou encore chef de cuisine.

Principaux employeurs :

Le chef de partie exerce principalement dans des établissements ayant une brigade de cuisine suffisamment importante. Il peut aussi occuper un poste dans une cuisine de collectivité ou encore chez un traiteur organisateur de réception (TOR).