Fiches pratiquesFiches pratiques candidats

Augmentation de recherche d’extras pendant les fêtes

augmentation des contrats d'extras

L’augmentation des contrats d’extras pendant les fêtes

 

Pendant les fêtes de fin d’année, on assiste à l’augmentation du nombre de contrats d’extras. Adaptel vous explique l’origine de ce phénomène, et les avantages des missions saisonnières pour les salariés comme les employeurs.

Le besoin d’extra se décuple pendant les fêtes, du au pic d’activité des vacances de Noël !

Selon l’INSEE, le mouvement des gilets jaunes aura coûté la bagatelle de 0,2 point de PIB à la croissance en France et les professionnels de l’hôtellerie restauration ne sont assurément pas les derniers à avoir été impactés par les perturbations. Cela étant, cela reste une bonne année si l’on en croit les statistiques établies par MKG Consulting. Dans l’hôtellerie, la fréquentation a progressé de plus de 1 point par rapport à 2017 pour s’établir à 68,2%. Le RevPAR a quant à lui bondi de 6,6% à la fin de l’exercice. Des performances plus qu’honorables notamment liées à l’afflux de touristes pendant les vacances et les fêtes de fin d’année.

Selon un baromètre récemment publié, environ 1 français sur 5 partirait lors des vacances de Noël. Parmi leurs activités favorites, on distingue en premier lieu la découverte des recettes locales comme en témoigne cette étude, ce qui fait bien évidemment le bonheur de toutes les bonnes tables. Il y a bien évidemment les sports d’hiver, avec une augmentation énorme des contrats saisonniers dans les hôtels et restaurant des stations de ski. Ainsi, dans le milieu de l’hôtellerie comme de la restauration, c’est une période pendant laquelle on observe une augmentation des contrats d’extra, qui permettent aux professionnels de faire face à ces pics d’activité.

Les caractéristiques et avantages des missions extra

Le contrat d’extra en quelques mots

L’emploi concerné est nécessairement par nature temporaire et non inhérent à l’activité habituelle d’une entreprise. Le secteur de l’hôtellerie restauration figure parmi les secteurs autorisés (article D1242-1 du code du travail). L’employeur doit rémunérer le salarié à chacune de ses interventions. Toutefois, les parties sont susceptibles de s’accorder sur un autre rythme de paiement. Aucune expérience n’est requise, néanmoins les entreprises font attention aux compétences des recrutés. On ne s’invente pas chef de rang ou maître d’hôtel !

Les atouts de ces missions qui se multiplient durant les fêtes

Du serveur jusqu’au chef de rang en passant par le maître d’hôtel, le runner ou encore le responsable de salle… Différents métiers sont concernés ! Le recours à l’extra implique des avantages pour l’employeur, et peut intéresser les bénéficiaires à plusieurs égards. La souplesse de son utilisation est sans contestation possible l’un de ses plus grands atouts pour l’entreprise. Celle-ci a la possibilité d’embaucher tout de suite un autre salarié sans avoir à patienter la fin de la période d’attente obligatoire entre deux CDD conventionnels. Il est ainsi naturel de constater une augmentation des contrats d’extras pendant les fêtes !

Le contrat extra permet aussi de reconduire des contrats. Si certains commentateurs déplorent la supposée dimension précaire de ce contrat, il demeure plébiscité par des travailleurs pour diverses raisons. Des personnes qui se réorientent professionnellement le convoitent, en particulier pour continuer à percevoir des revenus durant cette période de transition. La recherche d’extra dans la restauration ou l’hôtellerie est aussi l’apanage d’autres publics. On fait référence à ceux qui désirent briser la monotonie et aiment changer fréquemment d’établissement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageReload Image