Les régions et secteurs qui recrutent le plus en intérim

Recrutement interim restauration

Une demande de personnel qui a récemment explosé 

En bonne partie à la suite de la crise sanitaire, la demande en personnel a récemment explosé et les candidats ont disparu. Dans plusieurs régions, un grand nombre d’offres d’emploi restent à pourvoir dans divers métiers, notamment le secteur de l’hôtellerie restauration qui éprouve beaucoup de difficultés à recruter.

Selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), la situation risque de compliquer la saison estivale pour une bonne partie des établissements et contraint le secteur à de profondes adaptations. 

En effet, ce sont entre 200.000 et 300.000 offres d’emploi qui restent non pourvues. Il est courant, aujourd’hui, de trouver affiché sur une porte de restaurant une ou même plusieurs offres d’emploi. Et, selon l’UMIH, tous les territoires sont concernés. Par exemple, rien qu’en Vendée, il manquerait 1.200 cuisiniers et 2.300 serveurs.

Les restaurateurs n’ont plus d’autre choix que de s’adapter dans l’urgence pour la saison estivale. En Ardèche, un établissement qui fonctionne habituellement avec dix-huit saisonniers n’en a recruté pour l’heure que sept. D’autres lancent un véritable SOS pour ne pas être contraint de fermer, comme des restaurateurs d’Arcachon, qui gèrent à la fois la salle et la cuisine en attendant de recruter des candidats. Un autre restaurant dans le Finistère manque de trois cuisiniers pour servir 150 couverts par jour en saison estivale.

Quelles sont les régions qui recrutent le plus ?

La région Ile-de-France :

A elle seule, la région Ile-de-France représente 19 % des volumes d’offres d’emploi diffusées pour l’année 2019 en France. Un an plus tôt, ce pourcentage était légèrement inférieur, la région comptait à ce moment-là 129.730 emplois, soit 17 % de l’offre nationale.

La région Auvergne-Rhône-Alpes :

La région Auvergne-Rhône-Alpes arrive en deuxième position avec 16 % des offres d’emploi. Elle a augmenté sa performance de deux pour cent, par rapport aux chiffres de 2018. Cette année-là, l’Auvergne-Rhône-Alpes comptabilisait 108.559 offres d’emplois.

La région Nouvelle-Aquitaine :

La région Nouvelle-Aquitaine, troisième du classement, est loin derrière les deux premières. Le nombre total des offres d’emploi diffusées représente 9 % du volume total en France, mais tout de même en progression par rapport à l’année 2018, où la région avait proposé 63 644 offres d’emploi en intérim.

La région Pays-de-la-Loire :

Offrant un chiffre très proche de la région Nouvelle-Aquitaine, la région Pays-de-la-Loire propose 8 % du volume d’offres d’emplois total en France. Ce résultat, légèrement meilleur en nombre d’emplois par rapport à 2018, reste toutefois sensiblement le même en termes de taux.

La région Grand-Est :

Cinquième de ce classement, la région Grand-Est offre quasiment le même chiffre que la région Pays-de-la-Loire avec 8 % du volume total d’offres d’emplois en France.

Les secteurs qui recrutent le plus :

L’industrie Agroalimentaire :

L’agroalimentaire faisant face à une pénurie sur de nombreux postes et à des variations de production contraignantes, l’intérim s’avère une solution durable.

En effet, ce secteur de l’industrie souffre d’une image très peu attractive aux regards des plus jeunes candidats. Le désintérêt de cette tranche d’âge de potentiels salariés a pour effet une fréquentation insuffisante dans les formations de ce secteur et les travailleurs qualifiés manquent à l’appel. 

L’intérim offre donc une réelle opportunité de former des employés sur le terrain et de leur faire découvrir ainsi l’industrie agroalimentaire par le biais d’une première expérience. Conducteur de ligne, technicien de maintenance ou encore opérateur en découpe, voici quelques-uns des postes à pourvoir dans l’industrie agroalimentaire.

L’industrie :

En règle générale, le secteur industriel fait également régulièrement appel à des intérimaires pour répondre efficacement à ses pics de production, mais aussi pour optimiser ses possibilités de capter et d’attirer tous les profils en situation de pénurie comme la maintenance industrielle. Électromécanicien, peintre industriel, ouvrier de production, plusieurs métiers offrent des opportunités d’emploi intérimaire dans le secteur de l’industrie.   

Le BTP :

Le bâtiment et travaux publics englobent l’ensemble des métiers liés à la construction d’infrastructures publiques ou privées. Afin de pouvoir répondre à toutes ses missions, le secteur emploi une très large variété de profils comme des électriciens, des maçons, des plaquistes, des menuisiers, des peintres, des chauffeurs de poids lourds, des conducteurs d’engins, des soudeurs ou encore des plombiers, techniciens de maintenance, etc. En recherche permanente d’employés qualifiés, le secteur du bâtiment et travaux publics confie en bonne partie ses recrutements aux agences d’intérim.

Transport et logistique :

Les missions du transport et de la logistique se structurent autour de la gestion des matières premières et des marchandises. La réception, la livraison, la comptabilisation, le stockage ou encore la préparation des produits sont les principales activités dans ce domaine. Ce secteur d’activité fait très souvent appel à l’intérim qui lui apporte la flexibilité nécessaire afin de s’adapter aisément aux fluctuations du marché. Cariste, chauffeur de véhicules légers ou de poids lourds, préparateur de commandes ou encore manutentionnaire, un grand choix de postes est à pourvoir dans le transport et dans la logistique.

L’hôtellerie restauration :        

Particulièrement mis en difficulté par la pandémie, le secteur de l’hôtellerie restauration met les bouchées doubles pour remettre ses activités au niveau. 

Après une crise économique, vient le temps d’une reprise économique et, malgré une situation sanitaire revenue, à ce jour, à la normale, la période Covid laisse de profondes traces qui, aujourd’hui encore, mettent en exergue les réalités du terrain. Face à une immense pénurie de main d’œuvre jamais vue jusque-là, le secteur constate, premièrement la grande difficulté à embaucher et, deuxièmement, la forte augmentation des démissions. 

En effet, les hôtels et les restaurants voient le nombre de démissions grimper de façon exceptionnelle. Une opportunité pour les personnes intéressées par ce domaine d’activités, où il est, du coup, nettement plus facile de décrocher un emploi. Cuisinier, pâtissier, maître d’hôtel, serveur, chef de rang ou encore concierge constituent des orientations professionnelles prometteuses en termes de recrutements dans les prochains mois ou années, que ce soit en emploi intérimaire ou autres. Vous trouverez des offres d’emploi dans la France entière, une manière aussi de changer de région au fil des missions disponibles sur le marché.