Actualités Adaptel

Quel est le coût d’un mauvais recrutement ?

Adaptel coût d'un mauvais recrutement (1)

Recruter un salarié en CDI ou en CDD de longue durée est un acte coûteux dont la réussite ou l’échec impacte les résultats de l’entreprise. Et le coût est d’autant plus élevé que le candidat est difficile à trouver, travaille sur des chantiers dont les conditions de travail sont délicates, dont les compétences sont spécifiques. Et si jamais le contrat est rompu lors de la période d’essai, tout est à recommencer. Adaptel vous en dit plus sur le coût d’un mauvais recrutement.

Les ressources internes pour recruter : un coût réel

Si votre petite entreprise ne dispose pas de ressources humaines et des compétences suffisantes pour recruter le processus peut s’avérer risqué. D’autant qu’en passant du temps à cette occupation essentielle, vous perdez du temps pour vous occuper de vos affaires, celles qui rapportent.

N’oubliez pas, même à l’heure de la digitalisation mondialisée, il faut établir le profil idéal, rédiger l’annonce, la diffuser, sélectionner les bons CV, assurer les entretiens d’embauche, intégrer le nouvel employé en accomplissant les tâches administratives légales.

Sans perdre de vue les conséquences d’un mauvais recrutement potentiel.

Quel est le coût d’un mauvais recrutement ?

Une mauvaise embauche coûte plus cher que vous pourriez l’imaginer… Si le salarié recruté ne reste pas plus d’un an dans l’entreprise, juste le temps de le former, vous pouvez considérer votre opération financière comme un désastre. Car le coût de la formation est important !

Surtout s’il s’agit d’un cadre dirigeant au salaire et aux compétences élevés. En tout état de cause un collaborateur qui quitte l’entreprise de son propre chef grève de manière considérable la marge de l’exercice.

Si c’est vous qui l’avez licencié et que vous êtes contraint de vous défendre au tribunal des prud’hommes le coût est important : avocat, temps passé sur le dossier dans tous les cas, et indemnités en cas de licenciement abusif. Sans oublier son manque de résultat probable qui peut être l’une des raisons de son licenciement.

Le coût indirect

Le départ anticipé de ce collaborateur suppose un climat difficile et un impact sur le chiffre d’affaires, le temps de réussir à réorganiser les services impactés par son départ. Alors quelle solution adopter pour recruter de manière moins risquée ? L’intérim est une excellente solution qui maximise les coûts : tout d’abord parce qu’ils sont transparents et prévisibles.

Un devis vous sera envoyé en fonction de vos besoins de services additionnels au recrutement : administratif surtout. Ce dernier ne vous coûtera rien en termes d’heures passées sur le dossier des candidats, le sourcing. Vous fournissez le profil et les compétences, point !  Grâce à leur expertise dans vos domaines (ADAPTEL et l’hôtellerie restauration), elles sont capables de trouver et présenter des profils ayant de nombreuses années d’expérience.

Le coût de l’intérim

Votre processus de recrutement est-il bien rôdé ? Cabinet de recrutement, tests de personnalité, analyse des compétences… En effet, une erreur de casting est vite arrivée !

Évidemment, faire appel à une agence d’intérim comme ADAPTEL peut se montrer intéressant. En effet, elle ne vous facture que les services qu’elles vous rendent. Et le montant global de la prestation correspond à un vaste travail de réseau, de sourcing, de gestion administrative, de réponse précise à vos besoins.

Vous êtes satisfait, vous conservez le collaborateur. Si ce n’est pas le cas, nous partageons votre expérience commune et intervenons pour répondre à vos besoins.

En conclusion, pour éviter d’avoir à payer le coût d’un mauvais recrutement, laissez Adaptel se charger du recrutement : cela représente un sacré gain de temps, et donc un gain d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageReload Image